Les différents types d’entreprises

Le tissu économique de n’importe économie se compose d’une multitude d’entreprises, et sociétés présentant des caractéristiques différentes. Chacune de ces entités possède une acticité qui lui est propre, dispose de modèles d’organisation totalement différents.
Cependant, il est nécessaire de savoir quels sont les différents types de sociétés qui existent pour savoir comment les différencier et les gérer surtout.

Classification des entreprises

Les entreprises peuvent être classées de différentes manières en fonction d’un ensemble de critères tels que la forme juridique, la taille de l’entreprise et la provenance du capital.

Classification des entreprises selon leur forme juridique

La forme juridique détermine le nombre de salariés, le capital et le type de responsabilité de chacun des propriétaires de l’entreprise.

Classification des entreprises selon leur taille

En fonction du nombre de salariés, on distingue les types suivants :

  • Micro entreprises : entreprises comptant jusqu’à 10 employés et appartenant généralement à un propriétaire unique travaillant également pour l’entreprise. De nombreuses micro entreprises ont un grand potentiel et peuvent devenir de plus grandes entreprises si elles investissent davantage et se développent, comme c’est le cas des startups.
  • Petites entreprises : les petites entreprises emploient un nombre de salariés compris entre 11 et 49. Bon nombre de ces entreprises sont des entreprises familiales et possèdent déjà une structure organisationnelle entraînant une répartition des fonctions. Ce sont généralement des sociétés rentables et indépendantes, bien qu’elles ne disposent pas de ressources financières importantes.
  • Entreprises moyennes : les petites et moyennes entreprises constituent une part importante de l’économie et du tissu commercial. Elles comprennent entre 50 et 250 employés dotés d’une structure organisée et de départements permettant de définir le travail et les responsabilités de chacun d’entre eux.
  • Grandes entreprises : ce type d’entreprise emploie plus de 250 personnes et adopte une stratégie de croissance à l’international dans le but de faire connaître leurs produits dans le monde entier et d’en tirer des avantages plus importants.

Classification des entreprises selon leurs activités

En économie, on recense 3 principaux secteurs d’activité à savoir le secteur primaire, secondaire et tertiaire.

  • Entreprises du secteur primaire : l’activité de ces entreprises nécessite l’utilisation de certaines matières premières provenant directement de la nature comme c’est le cas pour l’agriculture, l’élevage ou l’industrie minière.
  • Entreprises du secteur secondaire : il s’agit d’entreprises qui se consacrent à l’utilisation et à la transformation de matières premières en vue de créer des produits finis via des procédés de fabrication bien précis.
  •  Les entreprises du secteur tertiaire : ou du secteur des services, dont les activités correspondent à offrir des biens matériels qui ne sont pas produits. Il peut s’agir de la vente de produits ou autre prestation de ce genre.

Classification des entreprises selon l’origine de leur capital

Selon le type de capital utilisé pour la gestion de l’entreprise, on distingue les types suivants :

  • Entreprises privées : le capital et les investissements réalisés dans ces entreprises proviennent de particuliers qui cherchent à obtenir une rentabilité et des bénéfices grâce à l’activité de l’entreprise.
  • Entreprises publiques : dans ces entreprises, le capital utilisé pour leur activité provient des ressources publiques de l’état. Elles fournissent des services à la population et n’ont pas vocation à générer des bénéfices.
  • Coentreprises : Une partie du capital provient de capitaux publics et une autre est issue de capitaux privés. Ce type de financement survient lorsque l’investissement public n’est pas suffisant pour garantir le succès de l’entreprise. C’est pour cette raison que l’on fait appel à des contributions financière privées.
La domiciliation d’entreprise : avantages et surplus
L’idée de création d’entreprise