L’idée de création d’entreprise

L’idée commerciale s’articule autour du produit ou du service que le détenteur d’une idée de création d’entreprise souhaite proposer au marché. Elle concerne également les moyens d’attirer des clients potentiels et de générer des bénéfices. C’est l’opportunité commerciale qui, au moment de concrétiser le projet de création d’une PME, fait que celle-ci réussisse ou pas.

Mais il ne suffit pas d’avoir une bonne idée, il faut l’évaluer et vérifier sa faisabilité. Par conséquent, la première étape du parcours de l’entrepreneur consiste à préciser l’idée commerciale et à la décrire aussi précisément que possible. Pour cela, au moment de l’exprimer par écrit, vous devez préciser les points suivants :

1. Description du produit ou du service que vous allez proposer sur le marché.

2. Le besoin que couvre votre produit ou service. Si votre idée d’entreprise couvre un nouveau besoin, vous aurez très peu de concurrence.

3. Clientèle potentielle : A qui s’adresse votre produit ou votre service ? il faut connaître parfaitement les clients cibles.

4. Concurrence : vous devez analyser de manière exhaustive les produits ou les services qu’elle offre, leurs caractéristiques et les méthodes ou stratégies utilisées par les entreprises avec lesquelles vous allez entrer en concurrence sur le marché.

5. Valeur ajoutée : C’est ce qui différenciera votre produit ou votre service par rapport à celui de la concurrence et qui poussera les clients à le choisir.

Les idées de création d’entreprise peuvent être diverses et variées, mais elles visent toutes un objectif commun : trouver le produit ou le service qui donnera envie aux clients de l’acheter. Mais aussi le faire de la manière la plus rentable pour l’entreprise. Autrement dit, appliquez des méthodologies qui vous aident à réduire les coûts au maximum. C’est l’une des bases du concept de « Lean Startup » qui a révolutionné le monde des affaires.

Le business plan ou plan d’affaires

Une fois que vous avez finalisé votre idée de création d’entreprise, l’étape suivante consiste à rédiger l’un des documents les plus importants du parcours de tout entrepreneur, en l’occurrence le business plan. Ce dernier augmente les chances de réussite et diminue drastiquement les risques d’échec. Le business plan est le principal outil de planification pour le démarrage d’une entreprise. Il contribue à accroître les possibilités de créer une activité rentable et, même pour les entreprises déjà présentes sur le marché, il devient un instrument de croissance et de diversification de son activité principale.

Pour élaborer un plan d’affaires, vous devez suivre une série d’étapes et de recommandations plus axées sur la qualité du contenu du document et sur les bonnes méthodologies de sa rédaction. Cependant, il n’y a pas de recette miracle pour réussir en entrepreneuriat et parfois, malgré une bonne planification, il est possible de commettre des erreurs courantes. Pour mettre toutes les chances de votre côté pour réussir, n’hésitez pas à consulter les erreurs fréquentes inhérentes à la création d’une nouvelle entreprise.

Enfin, il est important de garder à l’esprit qu’à long terme, il sera nécessaire de faire connaître les valeurs de votre entreprise auprès des clients. Ça peut être dans le cadre d’une stratégie globale visant à œuvrer constamment à améliorer son image de marque et accroître sa visibilité pour se distinguer de la concurrence.
Si après avoir eu une idée de création d’entreprise, vous n’arrivez pas à estimer les chances de son succès, vous devriez étudier la faisabilité de votre projet commercial. Vous pouvez regrouper toutes les informations pertinentes de votre étude dans un plan qui représentera une sorte de feuille de route à suivre. Ceci vous éclairera sur le degré de rentabilité de votre futur projet.

Les différents types d’entreprises