Devenir auto entrepreneur pour faire évoluer sa carrière : une bonne idée ?

Devenir auto entrepreneur

C’est un fait, devenir auto entrepreneur peut s’avérer un peu obscur pour un novice en la matière. Pourtant, ce statut bien spécifique a été conçu pour être allégé en comparaison d’autres structures d’entreprise. Alors quelles sont les opportunités de l’auto-entreprise, et comment en tirer parti ? On vous explique tout au cours de cet article !

Que peut-on tirer de l’auto-entreprise au cours d’une carrière ?

Dans un premier temps, notez qu’il est très simple de devenir auto entrepreneur, en passant soit par le portail des auto-entrepreneurs, soit en remettant son dossier à une société spécialisée telle qu’espace-autoentrepreneur.com. Nous reviendrons plus en détail sur ce point par la suite. Mais outre une création facile, c’est également dans la mise en œuvre et la gestion que ce statut est plus simple qu’une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), par exemple.

En effet, vous pouvez être micro-entrepreneur et conserver votre position de salarié au sein d’une société, ou votre poste dans la fonction publique.  Les deux fonctions sont cumulables, ce qui vous permet d’entamer une reconversion professionnelle sans prendre de risques financiers, ou bien de compléter vos revenus à l’aide d’une activité secondaire. Vous pouvez bien sûr aussi faire le choix de vous en occuper à plein temps.

Par ailleurs, vous êtes exonéré de TVA, ce qui vous permet de pratiquer des prix plus bas que vos concurrents pour des produits ou des services similaires : un gros avantage compétitif !

Quelles sont les règles à respecter ?

Comme toute structure parmi celles que vous pouvez trouver en parcourant Mr-entreprise.fr, créer une société même personnelle impose de répondre à un certain nombre de règles, toutefois allégées elles aussi :

  • Une comptabilité allégée qui consiste en la conservation de toutes les factures et de tous les devis émis au titre de l’activité. Les micro-entrepreneurs doivent également tenir à jour un cahier de recettes et un cahier d’achats.
  • Le chiffre d’affaires est limité à 70 000 euros pour les activités de services et à 170 000 euros pour la revente de marchandises.
  • Des cotisations sociales et fiscales sont prélevées sur la base du chiffre d’affaires, qui doit être déclaré tous les mois ou tous les trois mois.

La flexibilité est le maître mot en ce qui concerne ce statut professionnel, c’est la raison pour laquelle de nombreux actifs tentent l’aventure chaque année.

Comment devenir auto entrepreneur facilement ?

Comme évoqué précédemment, la création d’une auto-entreprise s’effectue très simplement. Vous n’avez pas besoin de vous déplacer, tout s’effectue en ligne. Il vous suffit de remplir un formulaire en indiquant votre nom et votre prénom, vos coordonnées de contact (adresse physique, mail, numéro de téléphone), et bien sûr, le type de métier que vous souhaitez exercer de manière indépendante.

Cette dernière mention vous affiliera à un CFE, ou centre de formalité des entreprises, comme l’URSSAF par exemple. Vous recevrez ensuite un numéro de SIRET, et dès l’attribution de ce dernier, vous serez autorisé à commercialiser et à facturer vos produits ou vos services. Et ce, sans autre formalité.

La procédure est tout aussi simple pour une cessation d’activité que lorsque vous souhaitez devenir auto entrepreneur. Concrètement, vous n’avez pas là non plus à vous déplacer, il vous suffit de remplir un autre formulaire en ligne et de déclarer votre chiffre d’affaires afin que vos ultimes cotisations sociales et fiscales puissent être calculées.

Par ailleurs, aucun délai de carence ne s’applique désormais sur les auto-entreprises, ce qui signifie que vous pouvez remettre en place une nouvelle micro-entreprise dès le lendemain de la clôture de la précédente si vous le souhaitez.

Quel logiciel de comptabilité choisir quand on est micro-entrepreneur ?
Portage salarial : comment choisir votre société ?