Le financement d’un projet, quelles étapes ?

le-financement-d-un-projet

Le financement d’un projet entrepreneurial quel qu’il soit n’est jamais chose aisée et il n’est pas possible de faire les choses à la légère. Justement, quelles sont les différentes étapes qui pourront vous permettre d’arriver à vos fins ? C’est ce que l’on vous explique ici. Prévoir, connaître l’aide financière à la création d’une start-up qui vous convient et lever des fonds, on vous explique tout.

Aide financière à la création d’une start-up : les prévisions financières

Le financement d'un projetAvant même de faire une demande d’aide financière lors de la création d’une start-up , il est indispensable de faire le point et de dresser vos prévisions. Créer une start-up nécessite d’investir, de créer du stock et de vous acquitter de certaines dépenses. Aussi, prévoyez :

–          Les divers investissements qui vous permettront de produire les biens que vous souhaitez commercialiser, mais également les dépenses dans le but de communiquer autour de votre start-up (site internet, affiches publicitaires), de vendre vos différents produits et services…si l’aide financière à la création d’entreprise vous permet de financer une partie de ces investissements, il est cependant indispensable de les connaître à l’avance.

–          La constitution du stock : là encore, voilà qui nécessite de réaliser des dépenses plus ou moins importantes, en fonction du type de start-up que vous désirez créer.

–          Loyer, assurances, fournitures, déplacements, salaires, charges, électricité, Internet…Songez à tout ce qu’impliquent la création et le lancement d’une société en termes d’investissement !

Maintenant que vous avez fait le point, il est indispensable de bénéficier de l’aide financière à la création d’une start-up dont vous avez besoin et qui correspond à la nature de votre projet. On vous en parle un peu plus en détail.

Financer un projet : quelles solutions existent ? start-up

L’État, les banques ainsi que les internautes peuvent agir en votre faveur, en vous proposant une aide financière à la création d’une start-up.

–          Un emprunt auprès d’une banque : pour en bénéficier, il est cependant nécessaire de présenter un business plan solide et fiable. En effet, les établissements bancaires rechignent à prêter de l’argent aux entrepreneurs représentant un risque. Aussi, apporter une étude de marché ainsi que des chiffres concrets vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté, pour financer un projet.

–          L’aide financière à la création d’entreprise qui vous convient : ACCRE, NACRE, ARE, crédits à taux zéro, de très nombreux dispositifs vous proposent une aide financière à la création de votre start-up. N’hésitez pas à vous renseigner ici, afin de trouver celle qui correspond au type de start-up que vous désirez créer.

–          Le financement participatif : plus risqué et moins sûr que les autres types de financement, il est aujourd’hui tendance de créer une campagne de « crowdfunding ». Le principe est simple : vous présentez sur les plateformes dédiées l’objectif de votre société. Si celui-ci plaît et convainc les internautes, ils pourront vous aider financièrement. Cette démarche vous engage cependant à « remercier » vos investisseurs, en leur offrant une contrepartie.

Recherche de financement : comment trouver des investisseurs ?

Bien évidemment, afin de lancer dans les meilleures conditions votre entreprise, effectuer une levée de fonds en recherchant des investisseurs est un bon moyen pour arriver à vos fins. Voici quelques conseils qui pourront vous aider en ce sens :

–          Une maîtrise parfaite de votre projet : afin de séduire les investisseurs, il est indispensable de préparer un pitch séduisant et attractif. Prenez du temps pour peaufiner cette présentation.

–          L’importance d’avoir un bon réseau : n’hésitez pas à contacter les entreprises de votre région. Cela vous permettra de vous faire connaître et donc d’attirer les personnes intéressées.

–          Connaître les conséquences de votre recherche d’investisseurs : en effet, il faut bien garder en tête que cela représente un risque pour votre société, notamment celui de devoir se plier aux décisions de vos futurs actionnaires.

Avocat spécialisé en droit des marques : quand faire appel ?
Comment bénéficier de conseils et services pour entreprise ?